actualité

Expositions – féminisme et engagement – // Clémence Vazard + Lillyluciole

Le 23 mars 2019

  • Erard|
  • La Ferronnerie|
  • Montgallet|

Le Centre Montgallet a le plaisir d’accueillir pour le mois de mars deux femmes artistes, Clemence Vazard et Lilyluciole, pour deux exposition engagées et créatives. Venez-découvrir leur travail du 11 au 30 mars – Événement-vernissage le 23 mars à partir de 18h00.

“IDENTITÉS / TERRITOIRES : Parcours de ville.” de Clemence Vazard, artiste féministe engagée

Oeuvre participative et évolutive, IDENTITÉS / TERRITOIRES explore la relation entre urbanisme et construction de soi.
À travers le résultat d’entretiens cartographiques menés avec trois femmes du quartier Montgallet, Clémence Vazard propose une carte sensible de cette relation par le prisme du féminin. Quel impact a l’environnement qui nous entoure sur la construction de notre identité? Comment nos parcours de ville écrivent-ils notre histoire intime? Si la ville est faite par et pour les hommes, comment les femmes évoluent-elles dans cet environnement hostile?

“IDENTITÉS / TERRITOIRES : Parcours de ville” réunit trois voix et portraits de femmes dans un itinéraire sonore et visuel singulier.

————————————————————-
“SORTIR LES FEMMES DE L’OMBRE” de Lilyluciole, street artiste féministe

Dès le début de ses créations en 2011, ses questionnements ont porté sur l’identité, l’image de soi en tant que femme, le corps, la spiritualité. C’est pour cela que lors de ses premières recherches créatives, elle a créé une di-versité de corps et de visages féminins. Le choix de s’approprier la rue n’est pas anodin non plus, car cela lui permet de décupler l’impact de son message d’ouverture, de le mettre à portée de chacun. Lilyluciole utilise comme technique le collage papier, la photographie et le stencil. Particulièrement active en tant que street artiste, elle se questionne sur l’identité, le corps et l’image de soi en tant que femme par le biais de ses oeuvres à travers Paris, Montréal, New York, Berlin et d’autres villes. Dès le début de son activité artistique, Lilyluciole s’inspire essentiellement de portraits de femmes africaines et asiatiques. Le charme, la sensualité et la force des muses qu’elle multiplie à l’infinie magnifient les murs par ses couleurs, sa lumière et les formes organiques qui s’en dégagent. Toujours en recherche de transgression des normes et des codes établis, Lilyluciole cherche sans cesse à expérimenter différentes disciplines et différents supports pour transposer ses histoires qui lui donnent l’occasion de parler de sa propre expérience sur la fragilité du corps, maladie, la guérison, la perception de la mort et de la sexualité.

Infos

Du 11 au 30 mars 2019 au Centre Paris Anim’Montgallet – vernissage le 23 mars à 18h00

Entrée libre, informations au 01.43.41.47.87

[hupso]